ors-limousin.org
Image default

la pénoplastie naturelle et sans chirurgie 

Notez cet article


L’intimité de l’homme est un sujet intemporel qui a toujours cultivé passion, curiosité et questionnement. Si la chirurgie esthétique de la verge est pratiquée depuis des décennies, les individus attendent désormais des solutions plus simples et plus naturelles. Le Dr Richard Diacakis travaille depuis 20 ans sur des alternatives médicales tout aussi efficaces. Grâce aux vertus de l’acide hyaluronique, cet expert de l’esthétique redonne confiance aux hommes sans passer par la chirurgie.

La pénoplastie, une pratique longtemps chirurgicale

Plus tabou, mais pas moins courante, la pénoplastie est pratiquée au même titre qu’une opération du nez ou de la poitrine. Cet acte chirurgical consiste à agrandir la longueur du pénis et à augmenter sa circonférence. Si elle n’a aucun impact sur les performances sexuelles des hommes, cette intervention tend à les décomplexer et leur redonner confiance.

Bien qu’elle présente des résultats concrets et satisfaisants, cette pratique chirurgicale nécessite une anesthésie générale et une hospitalisation. Pour gagner de l’épaisseur et de la longueur, les chirurgiens injectent de la graisse dans le pénis du patient, préalablement prélevée dans une de ses zones donneuses. Puis, ils sectionnent partiellement le ligament suspenseur, soit celui permettant l’érection. Outre la nature de cette opération, cet acte n’est pas anodin et génère une convalescence plus ou moins douloureuse. En matière de prix, les hommes doivent se délester de 6000 à 8000 euros.

L’acide hyaluronique, la meilleure alternative

Richard Diacakis exerce la chirurgie plastique, reconstructive et esthétique depuis plus de 20 ans, et la pénoplastie depuis plus de 15 ans. Avant-gardiste, le chirurgien s’intéresse de près aux progrès opérés à l’époque sur l’intimité de l’homme. L’arrivée de l’acide hyaluronique sur le marché en 1998 fut une révolution dans le monde des cosmétiques. Cet actif, naturellement présent dans le corps, démontre alors ses bénéfices performants et durables dans les cosmétiques. Son innocuité, son excellente tolérance et son caractère résorbant et biodégradable en font un actif star.

Conscient de la force de l’acide hyaluronique, Richard Diacakis se penche sur les résultats de nombreuses recherches ; cet actif permet l’élaboration de concentrations destinées à la fermeté du pénis. Le chirurgien exerce sa première injection en 2001 pour en faire sa spécialité 20 ans plus tard. De façon entièrement naturelle, le Dr Diacakis répond aux multiples problématiques des hommes.

Docteur Diacakis: la pénoplastie naturelle et sans chirurgie
Docteur Diacakis: la pénoplastie naturelle et sans chirurgie Richard Diacakis

Un Docteur engagé dans l’intimité de l’homme

Fervent défenseur de l’acide hyaluronique, Richard Diacakis a exploité ses vertus pour proposer aux hommes différents types de traitement.

Pénoplastie médicale

Parmi les problématiques des hommes, le désir d’augmenter la taille ou la circonférence de son pénis est la plus fréquente. Si seulement 10 à 15 % de micropénis sont recensés en France, la majorité des hommes aspire à plus grand. La faute au «syndrome du vestiaire», un complexe commun pas toujours rationnel. Grâce à l’acide hyaluronique, les hommes peuvent constater des résultats immédiats sans incisons ni sutures. Après une première consultation, Richard Diacakis cible avec son patient l’intervention la plus adaptée à sa problématique. Le jour J, le docteur applique une crème anesthésiante voire une anesthésie locale très légère et indolore. En seulement trente minutes, l’acide hyaluronique est injecté entre la peau et les corps caverneux. Si l’épaississement du pénis n’est que de 30 % après l’injection, il faut attendre 48 heures pour attester 100 % des résultats. Moins onéreuse qu’une intervention chirurgicale, la pénoplastie médicale réclame entre 2500 à 4000

euros.

Augmentation du gland

L’observation d’une dysharmonie entre le sexe masculin et la taille du gland oriente également les hommes dans le cabinet du chirurgien. Au-delà de cet aspect purement esthétique, augmenter la taille du gland tend à accroitre le plaisir grâce à une augmentation manifeste du temps des rapports sexuels. L’injection pratiquée par Richard Diacakis permet ainsi une consistance plus ferme de la verge au repos. Pour garantir des résultats pérennes, les patients doivent réaliser des injections d’entretien tous les 12 à 18 mois. En matière de prix, il faut compter 200 à 280 euros par seringue, sachant que l’usage de de cinq à six seringues est nécessaire.

Éjaculation précoce

Ce problème inhérent à la sexualité masculine concerne plus d’un homme sur cinq. Réel fléau à l’épanouissement sexuel, cette précocité de l’éjaculation est également prise en charge par Richard Diacakis. Là encore, l’acide hyaluronique est la meilleure solution pour venir à bout des rapports expéditifs. En diminuant l’hypersensibilité caractéristique de l’éjaculation précoce, les actes de pénoplastie permettent de redonner confiance aux hommes, de diminuer leur anxiété et donc de mieux maîtriser leur éjaculation.

En dépit de nombreuses études prouvant l’efficacité de l’acide hyaluronique, aucune légalisation de cette technique n’est mise en œuvre. Légitime et reconnu dans le monde de la chirurgie, Richard Diacakis collabore avec des laboratoires depuis 2012 pour reconnaitre officiellement cette pratique médicale performante, sans risque et aux résultats naturels.

 

VOIR LE SITE 

 

VOIR LE FACEBOOK

Source

Autres articles

Édouard Philippe impose un confinement plus strict 

adrien

l’entreprise qui prend soin des chefs d’entreprise 

adrien

l’inquiétante baisse des consultations médicales en ville 

adrien

une solution numérique pour sauver plus de vies 

adrien

Un confinement parti pour durer, selon le dernier avis du Conseil scientifique 

adrien

des médecins prescripteurs d’antibiotiques signalés à la justice 

adrien